Pub pour site éthique qu'on adore !

Pub pour site éthique qu'on adore !

vin nature

Le Vin Nature c’est quoi ?

Le Vin Naturel c’est quoi ? C’est quoi les sulfites dans le vin ? Comment reconnaitre un vin sans sulfites ajoutés ? Dans le pire comme dans le meilleur, le vin nature exacerbe les passions, le goût, l’énergie transmise et la liberté d’action des vignerons. On vous explique tout !

vin nature

Glougueule.fr


« Il est important de rappeler que les vignerons se revendiquant du mouvement du vin nature, n’ont pas le monopole du travail « propre »… »


Vin Nature Definition

Une Définition du Vin Nature Simple mais qui fait Débat

La définition d’un vin nature parait simple : « C’est un vin sans produits chimiques de synthèse ni intrants oenologiques fait à partir de raisins biologiques ». Ou presque… Les sulfites font débat. Alors qu’il est plutôt communément admis qu’un vin naturel peut contenir jusqu’à 30 mg/l de SO2 total, une partie des faiseurs et buveurs de vins naturels ne font pas de concession. Pour eux, un vin nature ne doit pas contenir de sulfites ajoutés.

Pour résumer, si la loi obligeait de mentionner la liste des ingrédients sur les bouteilles de vin (comme tout autre produit alimentaire, mais le lobby du vin conventionnel est assez puissant…), un vin naturel n’aurait donc que le mot « raisin » inscrit dessus (avec quelques sulfites selon les paroisses). Tandis qu’un vin dit « conventionnel » pourrait avoir plus de 80 intrants mentionnés… On vous met ici un petit aperçu :

Acide ascorbique / Acide citrique / Acide L(+) tartrique / Acide L-ascorbique / Acide L-malique D,L malique / Acide lactique / Acide malique / Acide métatartrique / Acide tartrique / Acidification par traitement électromembranaire / Albumine d’oeuf / Anhydride sulfureux / Auto enrichissement par évaporation / Auto enrichissement par osmose inverse / Autolysats de levures / Bactéries lactiques / Barriques et fûts / Bentonite / Bêta-glucanases / Bicarbonate de potassium / Bisulfite de potassium / Bisulfite d’ammonium

Quel est la Différence entre un Vin Naturel, Biodynamique, Bio et Conventionnel ?

La différence entre ces types de vin se trouve dans les produits autorisés pour la culture de la vigne et pendant la vinification. Pour faire simple, les vins nature contiennent le moins d’intrants, ensuite il y a les vins biodynamiques, biologiques puis conventionnels. Mais pour savoir en détail la liste des intrants œnologiques, la dose de sulfite et les produits autorisés, nous vous invitons à lire notre article dédié : La différence entre vin conventionnel, bio, biodynamique & naturel ?


vin sulfites

Glougueule.fr

Vin Nature & Sulfite

Les sulfites semblent être l’antéchrist des amateurs du vin nature, on vous explique pourquoi… !

C’est quoi les Sulfites dans le vin ?

Les sulfites, c’est du Dioxyde de souffre (SO2) aux propriétés antiseptiques et antioxydantes. On rajoute donc des sulfites pour protéger le vin des mauvaises bactéries et du contact de l’air (pour ne pas qu’il tourne au vinaigre).
Le problème qui se pose, est que si le vin peut développer de mauvaises bactéries, mais comme toute chose vivante, il en est intrinsèquement constitué. Les sulfites ne font pas le tri, figent le vin, empêchant les formes de vie (bonne ou mauvaise) de se développer et d’évoluer. Que l’on aime ou déteste, cela change le goût, le toucher en bouche et l’énergie du vin. C’est pour cela qu’on parle aussi de vins vivants concernant les vins sans sulfites ajoutés.
L’autre raison pour laquelle les sulfites sont pointés du doigt, est qu’ils peuvent être dangereux pour la santé…

Est-ce que les Sulfites sont Dangereux pour la Santé ?

Le dioxyde de souffre (les sulfites), qui est un gaz incolore et inflammable, est inscrit sur la liste des 14 allergènes majeursEn plus de provoquer des irritations, des maux de têtes, les personnes les plus sensibles peuvent ressentir des difficultés respiratoires, des bouffées de chaleur, des enflures et des démangeaisons.

Est-ce qu’un Vin Naturel Contient des Sulfites ?

Les sulfites (SO2) sont présents naturellement à faible dose (moins de 10mg/l) dans le vin ainsi que d’autres produits alimentaires comme le jambon, afin de se protéger contre le contact de l’air et des mauvaises bactéries. Il n’existe donc aucun vin nature sans sulfites. C’est pourquoi on parle de vin sans sulfites « ajoutés » et de SO2 « total » (sulfites naturels + sulfites ajoutés).

Quel Vin Contient le Plus de Sulfite ?

Les sulfites et les tanins ont les mêmes propriétés antiseptiques et antioxydantes. C’est pourquoi les vignerons rajoutent plus de sulfites dans les vins avec le moins de tanins. Sachant que les tanins sont présents dans la peau, les pépins et les rafles des raisins, et que seul les vins rouges macèrent avec ces parties solides, ce sont donc les vins rouges qui ont le plus de tanins. Les vignerons rajoutent logiquement plus de sulfites dans les vins blancs et les rosés car ils sont plus fragiles.

Comment Reconnaitre un Vin Sans Sulfites Ajoutés ?

Même si ce n’est pas obligatoire, les vignerons rajoutent généralement la mention « sans sulfites ajoutés » sur l’étiquette afin d’indiquer aux consommateurs qu’il s’agit d’un vin nature sans aucuns intrants. Sinon il faut tout simplement faire confiance à votre caviste ou sommelier… Depuis peu, il existe le label vin méthode nature qui se veut être l’équivalent du label AB pour le vin nature. Cependant, il est loin de faire l’unanimité et encore très peu de vignerons ont adhéré…


vin méthode nature

Nouveau Label du Mouvement du Vin Nature

«Vin Méthode Nature», le Nouveau Label du Vin Naturel

Si jusque-là le vin nature, contrairement au vin bio et biodynamique, était orphelin ou affranchi (selon les points de vue) de tout label, le Syndicat de défense des vins naturels (créé en septembre 2019) a déposé une charte “Vin méthode nature” auprès des services des fraudes (DGCCRF). Et en mars 2020, cette charte a été validée officiellement. Voici les 12 points qui la régissent :

  1. 100 % des raisins (de toutes origines : AOP, Vin de France, etc.) destinés à un vin qui se revendique « Vin méthode nature » se doivent d’être issus d’une agriculture biologique engagée et certifiée (Nature & Progrès, AB, ou 2e année de conversion AB à minima).
  1. Les vendanges sont manuelles.
  1. Les vins biologiques sont vinifiés uniquement avec des levures indigènes.
  1. Aucun intrant n’est ajouté.
  1. Aucune action de modification volontaire de la constitution du raisin n’est autorisée.
  1. Aucun recours aux techniques physiques brutales et traumatisantes (osmose inverse, filtrations, filtration tangentielle, flash pasteurisation, thermovinification…) n’est permis.
  1. Aucun sulfite n’est ajouté avant et lors des fermentations, ni dans les pieds de cuve. (Possibilité d’ajustement – de l’ordre de : SO2 < 30 mg/l H2SO4 total, quels que soient la couleur et le type de vin – avant la mise ; obligation d’information d’adjonction de sulfites, mentionnée sur l’étiquette via un logo dédié).
  1. Lors d’un « salon des Vins méthode nature » les vignerons comme les organisateurs s’engagent à présenter la charte à côté des bouteilles ; les cavistes indépendants sont encouragés à faire de même, dans la mesure du possible, au sein de leur établissement.
  1. Utilisation d’un des logos d’identification : Vin Méthode Nature: Utilisable pour les vins sans sulfites ajoutés (pas d’ajout extérieur de sulfites) Validation des analyses Frantz Paul jusqu’à 20 mg/L pour accepter la « fabrication » de sulfites naturels. Vin Méthode Nature <30mg/L: A utiliser dès qu’il y a de l’ajout de sulfite, même en quantité faible (< à 10 mg). A utiliser jusqu’à 30 mg/L de sulfite (analyse Frantz Paul).
  1. L’engagement se fera lors de la mise en « commercialisation » (obligation de résultat) par une « déclaration sur l’honneur », faisant suite à l’avis du bureau du Syndicat ; il sera demandé chaque année pour chaque cuvée (lot clairement identifié).
  1. Les cuvées non « Vins méthode nature » doivent être clairement identifiables (étiquetage différencié) chez les signataires.
  1. Les signataires s’engageront en leur nom propre et toutes les informations demandées seront mises en ligne.

Débat et Limite d’un Label Vin Nature

Il est évident que le point positif de la création de ce label est l’assurance du respect d’un cahier des charges établi pour le vin nature. Jusque-là, cette garantie était un accord de principe tacite (sans contrôle) entre le vigneron, les intermédiaires (cavistes, agents, sommeliers…) et les consommateurs, n’échappant pas aux abus de confiance…

Encore toute jeune, seulement une cinquantaine de vignerons ont adhéré à cette charte. Il lui faudra du temps pour s’imposer comme une référence. Mais même si cela est une avancée dans la reconnaissance officielle du vin nature pour une partie de ses acteurs et consommateurs, tout le monde ne partage pas ce point de vue.

En effet, le fait d’institutionnaliser le vin nature, une pratique se revendiquant libre et datant depuis que l’homme s’enivre (et donc bien avant les produits chimiques de synthèse) peut sembler paradoxal. De plus, si cette charte s’impose comme une référence, où classera-t-on ces vignerons, comme le domaine Cadavre Exquis, travaillant sans produits chimique ni aucun intrants (même pas de bouillie bordelaise ou traitement à base de plantes dans les vignes et aux vins sans sulfites ajoutés) mais ne se sentant pas forcément représenté par le mouvement des vins naturels et ne voulant pas adhérer à cette charte pour diverses raisons ? Il est important de rappeler que les vignerons se revendiquant de ce mouvement n’ont pas le monopole du travail « propre ». Afin donc de n’exclure personne et de changer de paradigme sur la vision globale de la société sur l’agriculture, obligeant les paysans travaillant proprement à se justifier et à payer pour l’attribution d’un label, ne serait-ce donc pas plutôt aux vins contenant des intrants de le mentionner ? Cela semble juste du bon sens…


défaut vin nature

Glougueule.fr


« Quand il est maitrisé, un vin naturel (selon nous) ne peut être égalé dans sa vibration et son énergie… »


Idées reçues & questions fréquentes sur le vin nature


Le Vin Naturel est un Vin Plein de Défauts

Voilà une des plus grandes idées reçues sur le vin naturel. Ce n’est évidemment pas vrai mais pas non plus totalement faux. Comme nous l’avons expliqué précédemment, le vin nature est plus fragile que le vin conventionnel car il a peu ou pas de sulfites ajoutés protégeant le vin du contact de l’air et des mauvaises bactéries pouvant se développer. Il est donc plus difficile de produire un vin nature sans défaut (volatile, souris, oxydation, brettanomyces, etc.). Cependant, le fait de rajouter des sulfites ou des intrants oenologiques change le goût, le toucher en bouche du vin. Quand il est maitrisé, un vin naturel (selon nous) ne peut être égalé dans sa vibration et son énergie, c’est pour cela qu’on parle aussi de vin vivant. Si un certain nombre de vins naturels peuvent présenter des défauts, c’est la responsabilité du vigneron et du caviste de faire le tri avant de proposer aux dégustateurs un vin droit et maitrisé.

Il est important pour nous de préciser qu’il faut aussi savoir relativiser certains défauts du vin. En tant que cavistes de formation, chez Vin-Satori nous ne recherchons pas de volatile (un taux d’acidité acétique trop important) ou de souris (un goût de peau de saucisson) car cela déséquilibre, inhibe la singularité du terroir du vin, et que ce n’est tout simplement une sensation désagréable en bouche (selon nous). Cependant, d’expérience, nous savons qu’un certain nombre de consommateurs (souvent néophytes et donc affranchis de préjugés) peuvent apprécier ces deux phénomènes que nous associons personnellement à un défaut. La finalité d’un vin étant l’émotion qu’il nous transmet, personne n’a tort ou raison…

Pourquoi le Vin Nature Coûte Cher ?

Dire que le vin nature coûte cher est une affirmation à la fois fausse, juste et complexe à répondre. Premièrement, tout comme l’art, le prix de certains vins (contrairement aux autres secteurs agricoles comme le maraîchage) n’est pas forcément indexé sur son coût de fabrication, mais sur l’émotion qu’il transmet, sa rareté, son prestige, la technicité du vigneron, etc. Le prix juste d’un vin de terroir, complexe, équilibré, avec une énergie et une émotion particulière, est très difficile à définir puisque ce sont des critères restant relatifs. Sans oublier qu’un vin d’auteur à l’image d’un tableau de maître peu connaître la spéculation.

Cependant, de manière générale, il est vrai qu’un vin nature coûte plus cher qu’un vin conventionnel (tout comme l’ensemble des aliments bio). Plusieurs raisons peuvent l’expliquer : les vignerons nature possèdent souvent une plus petite surface agricole, des rendements plus faible, un coût de main d’œuvre plus élevé, et ils connaissent aussi un plus grand risque que la vinification rencontre quelques problèmes… Tout ces coûts et ces risques se reflètent logiquement dans le prix.

Un dernier point qu’il nous semble important d’aborder, c’est le faite que de 1960 à 2019, la part du budget de l’alimentation d’un foyer est passé de 29 à 17 %. Après la 2nd guerre mondiale avec l’agriculture industrielle, la PAC, l’arrivé des supermarchés… nous nous sommes habitué à acheter des aliments à un prix bas mais pas forcément juste selon notre vision de l’agriculture. Mais c’est un vaste débat !

Le Vin Naturel est-il un Vin de Garde ?

Comme les vins dit conventionnels, cela dépend tout simplement de la structure du vin. Entre les vins qui doivent être bus dans l’année et ceux qui peuvent vieillir une bonne dizaine d’années, la fourchette est large. Même si ce ne sont pas les deux seuls critères, ce sont les tanins et l’acidité qui vont principalement nous indiquer si un vin peut bonifier avec l’âge. Pour faire simple, plus un vin sera tannique et acide, plus il vieillira sereinement.

Comment Conserver le Vin Naturel ?

Il faut les conserver comme les vins conventionnels, mais la seule chose qui diffère c’est que les vins naturels sont plus fragiles.Il faut donc faire un peu plus attention aux conditions de vieillissement, notamment à la température de conservation (pas plus de 15°) et ses variations (il ne faut pas qu’il subisse de changement de température radical).

Pourquoi certains Vins Naturels Sentent le « Cul de Vache » ?

Certains vins naturels appelés aussi vins vivants, à l’ouverture peuvent avoir une odeur désagréable familièrement associée à celle de la ferme ou d’un « cul de vache ». C’est ce qu’on appelle la « réduction ». Ce phénomène est du à l‘autolyse, c’est-à-dire aux levures dû vin qui meurent et reste au fond de la bouteille. Pas de panique, ce n’est rien de grave, ni de permanent. Avec un peu d’aération, le vin s’ouvre et l’odeur disparaît.

Pourquoi le Vin Nature Pétille ?

Parfois, il se peut qu’un vin naturel pétille légèrement à l’ouverture, on dit qu’il est « perlant ». Ce n’est pas un défaut, c’est juste que les vins nature ont peu ou pas de sulfites ajoutés, afin donc de protéger le vin du contact de l’air (ou plutôt de prendre la place de l’air), le vigneron peut laisser le CO2 résultant de la fermentation ou en rajouter, et de légères bulles peuvent se former. Certaines personnes adorent cette sensation en bouche car elle peut apporter de la fraicheur. Pour les autres, moins convaincus, il suffit d’aérer le vin, au bout de quelques minutes le côté perlant disparaît.

Pourquoi Acheter un Vin Nature ?

Le goût étant relatif, il y a deux critères qui nous semble subjectifs pour décider d’acheter du vin nature.
Le premier est que les sulfites sont classés parmi les 10 allergènes majeur, acheter du vin naturel permet donc de limiter les risques de santé (vomissement, maux de tête, problème respiratoire…).
Le deuxième, est que les raisins sont issus d’une agriculture biologique respectueuse du vivant. Mais c’est également un moyen de soutenir des vignerons indépendants.


Où Acheter du Vin Nature ?

En ville, il existe de nombreuses caves proposant du vin nature. Pour en trouver une, vous pouvez aller dans notre rubrique : Caviste Nature dans ma Ville. Le point positif c’est qu’un caviste peut vous conseiller une bouteille si vous êtes néophytes.

Et si vous voulez avoir plus de choix ou bien que vous avez une cuvée, un vigneron en particulier en tête, vous aurez plus de chance en commandant sur internet. Rendez-vous sur notre page « Caviste de Vin Naturel en ligne » pour trouver votre bonheur. Santé !

Pub pour site éthique qu'on adore !