Karim Vionet

Beaujolais Village Beur Blanc

Beaujolais village Blanc 2020

*Prix à titre indicatif
"Du blanc glouglou parfait pour l'apéro"
  • Fruité, Acidulé, Frais
  • 13°
  • Chardonnay
  • 75cl
  • Beaujolais
  • -

Où acheter cette cuvée ?

  • Let it Bib

La Dégustation

Tu te souviens de ma déclaration d’amour à Karim Vionnet lors de ma découverte de son somptueux Du Beur dans les Pinards ? (tiens au cas où t’aurais la mémoire qui flanche, qui se souvient plus très bien : beur dans les pinards) et bien cet amour se confirme dès le deuxième rendez-vous, cette fois avec Beur Blanc (on aime tellement les noms des vins de Karim Vionnet) un Beaujolais Villages Blanc 100% Chardonnay qui peut sans problème prétendre au titre du blanc glouglou parfait pour l’apéro tellement cette quille se boit facilement et avec délice.

Le nez est fruité, sur les agrumes, mais aussi un peu la poire, la pomme et le coing. Y’a des notes vanillées, une touche fleurie, un peu sureau, avec un zeste d’épices. Mais ce sont vraiment les fruits qui dominent, juteux, estivaux, dans ce nez décontracté, léger, joyeux, sympa, droit, intense.

En bouche, les agrumes s’éclatent littéralement, surtout la mandarine et le pamplemousse, tandis que les pommes, poires, et une touche ananas viennent renforcer le côté jus de fruits de cette quille tendue par une superbe acidité, tout en énergie et en vivacité. C’est fleuri, je retrouve encore la petite note sureau, c’est épicé, avec un peu de poivre qui relève l’ensemble des saveurs, la barrique, très très discrète, s’exprime par un gras tout subtil et une touche de vanille, c’est droit, équilibré, minéral, fin et délicat, mais avec une belle puissance aromatique sous le capot.

Les 13% passent inaperçus tant ça se descend vite et bien, et même si on est pas au même niveau que le Beur dans les Pinards, ça reste un vin maîtrisé, déconneur, séduisant à fond, qui donne envie de continuer à découvrir tout ce que fait Karim.

 

FAB ZE FAB

Cuvée dégustée par @Fa_Ze_Fab_

Scénariste originaire de Montpellier, Fabzefab a deux passions : l’écriture et boire des canons.

L'accord Satori

À se régaler avec un crumble salé en écoutant en écoutant Rage Against the Machine

Karim Vionnet

Karim Vionnet

karim vionnet

Karim Vionnet : de l’usine à la vigne

Placé à 17 mois dans une famille à Villié-Morgon qui l’adoptera officiellement quelques années après, Karim Vionnet fait partie, aujourd’hui, de ces vignerons nature du Beaujolais que le monde entier, des Etats-Unis au Japon, s’arrache. Et on comprend pourquoi…

Son père lui ayant appris la valeur du travail, dans ses jeunes années, Karim Vionnet oscille entre l’armée, l’usine et la vigne. Après un accident de travail, il choisira définitivement, pour le plus grand bonheur de nos papilles, le métier de vigneron. C’est aux côtés de Guy Breton qu’il fait ses classes et dont il deviendra son chef de culture pendant plusieurs années (une belle référence !).

Vins Vionnet : les Pépites de Villié Morgon !

En 2006, notre protagoniste se lance à son propre compte et s’installe sur 3,7 hectares dans la commune qui l’a vu grandir pour y produire des vins en appellation Chiroubles, Beaujolais-Villages et Beaujolais nouveaux, sur des sols de marnes, schistes et sableux. Un terroir fertile, bastion des vins naturels, dont ses voisins s’appellent Marcel Lapierre, Jean Foillard, Descombes…. Rien que ça !

Dans ses vignes du Beaujolais, Karim Vionnet labour les sols, n’utilise aucun produit qui pourrait perturber l’équilibre naturel (il a été à bonne école !). Et en cave, c’est levures indigènes, pas de chaptalisation et aucune cochonnerie. Il ne se permet que 1 mg/l SO2 à la mise, histoire de protéger ses vins du contact de l’air. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que les vins Vionnet sont une réussite !

- Vous pourriez aussi kiffer -