Code promo SATORI21 : 1ère livraison gratuite pour 150e d'achat / livraison gratuite à partir de 350e.

Thé et théine

Il existe de nombreuses recherches sur la quantité de théine (caféine) contenue dans le thé. D’un article à l’autre les chiffres divergent et les avis aussi. Ceci pour la simple raison que les taux de théine contenus dans une même famille de thé, divergent grandement d’un thé à l’autre. Par exemple, un thé vert peut avoir un taux de théine largement plus élevé que la moyenne, tandis qu’un autre thé vert peut présenter un taux très faible. Nous nous abstenons ainsi de faire des généralités sur la teneur en théine des thés Pu erh, des thés verts, des Oolong etc. De nombreux facteurs entrent en jeu : le terroir, l’altitude, le type d’arbre, la saison de récolte, la partie du thé récoltée (bourgeon, feuille, grande feuille), le type de thé, etc. Ces critères n’étant eux-mêmes pas généralisables. Pour être réellement objectif, il faudrait faire une analyse pour chaque thé. Ce qui est inenvisageable dans un contexte de petite production.

Amoureux.se du Pu erh, mais sensible à la théine ?

Que faire?

Premièrement, il est important de faire appel à son intuition et à son propre ressenti. Il y a des jours avec thé et sans thé. Il y a des jours où une bonne grosse dégust’ dans l’après-midi ne vous empêchera pas de dormir comme un bébé à 21h30. Et d’autres, où vous aurez les yeux encore grands ouverts devant une série Netflix jusqu’à 4h du mat’ pour avoir abusé de la tasse.

Il est donc important de s’écouter selon sa prédisposition du jour. Personnellement, je privilégie les jours Thé quand je suis calme et posé et que la journée ne s’annonce pas stressante.

Ensuite, ne nous mentons pas, nous aurons beau utiliser toutes sortes de stratagèmes, il y aura toujours de la théine dans le thé. Voici quelques pistes pour mieux apprécier votre pratique du thé ou dégustation sans être incommodé par les effets excitants de la théine. Encore une fois, ne prenez pas pour argent comptant les lignes qui vont suivre, mais comme des pistes à explorer vous-mêmes pour vous faire votre propre idée de ce qui vous convient.

Manger un petit truc avant 

Un petit encas avant ou pendant la dégustation limitera les effets de la théine. Pour ceux qui aiment grignoter pendant la dégustation il y a plein de choses sympas type  fruits secs ou pâtisseries asiatiques très peu sucrées. Juste privilégier des choses pas trop fortes en goût. Pour ceux qui n’aiment pas influencer leur palais avec un aliment pendant la dégustation, c’est bien de manger un truc avant et de ne pas attaquer votre Pu erh le ventre vide si vous êtes sensible à la théine. En préférant des aliments qui ne laissent pas un goût fort dans la bouche, oignons crus et brossage de dent à la menthe fraîche déconseillés.

Allonger le temps de rinçage 

Pour les Pu erh, il est commun de rincer le thé lors d’une première infusion très courte, qui ne dure que quelques secondes. Puis d’utiliser cette première passe pour rincer les tasses, cela permet de les nettoyer d’éventuelles poussières, de chauffer les tasses, d’ouvrir le thé et aussi de pouvoir apprécier les arômes en sentant le fond de la tasse après l’avoir vidée. C’est sans doute une des manières les plus agréables de profiter du thé Pu erh avec le nez.

Si vous êtes sensible à la théine vous pouvez allonger ce temps de rinçage afin qu’une partie de la théine soit évacuée. Vous pouvez continuer la suite des passes normalement.

Combien de temps infuser le thé pour diminuer la théine?

C’est une question délicate. Nous préconisons 30 à 40 secondes afin de ne pas perdre beaucoup d’arômes et d’évacuer une bonne part de la théine. Cependant, vous pouvez adapter ce temps en fonction de votre sensibilité. Si vous êtes légèrement sensible à la théine, 20 secondes peuvent suffire. En revanche si vous êtes très sensible à la théine vous pouvez étirer ce temps jusqu’à 1 voire 2 minutes. Comme nous le savons, les Pu erh sont des thés très endurants. Alors même en jetant la première infusion au bout d’une ou deux minutes, votre thé aura encore énormément de choses à dire. Procéder de cette façon permet deux choses : d’évacuer une part de la théine, bien qu’il en reste toujours, mais aussi de donner le temps aux tanins de s’infuser et donc de limiter l’effet de la théine. Car oui plus les tanins ont le temps de se libérer plus ils diminuent l’action de la théine. Garder donc à l’esprit que les thés tanniques ne sont pas forcément les plus excitants.

Pour plus de conseils sur les manières d’infuser le Pu erh, consulter notre article sur comment infuser un Pu erh.

Voici quelques thés endurant et apaisant que nous recommandons également pour les personnes sensibles à la théine voulant effectuer de longues phases de rinçage :

LTC Yong de Da ye 2011, Hou You tea 9026 2009, LTC Yo ji 2007