Code promo SATORI21 : 1ère livraison gratuite pour 150e d'achat / livraison gratuite à partir de 350e.
Verre de vin dessin

Idées reçues & questions fréquentes sur le vin naturel

Pourquoi le vin naturel pétille ? Pourquoi le vin naturel sent le cul de vache ? Est-il un vin de garde ?… On répond à toutes les questions et idées reçues sur le vin naturel !

Le vin naturel est un vin plein de défauts

Voilà une des plus grandes idées reçues sur le vin naturel. Ce n’est évidemment pas vrai mais pas non plus totalement faux. Le vin naturel est plus fragile que le vin conventionnel car il a peu ou pas de sulfites ajoutés protégeant le vin du contact de l’air et des mauvaises bactéries pouvant se développer. Il est donc plus difficile de produire un vin nature sans défaut (volatile, souris, oxydation, brettanomyces, etc.). Cependant, le fait de rajouter des sulfites ou des intrants oenologiques change le goût, le toucher en bouche du vin. Quand il est maitrisé, un vin naturel (selon nous) ne peut être égalé dans sa vibration et son énergie, c’est pour cela qu’on parle aussi de vin vivant. Si un certain nombre de vins naturels peuvent présenter des défauts, c’est la responsabilité du vigneron et du caviste de faire le tri en avant de proposer aux dégustateurs un vin droit et maitrisé. C’est ce à quoi nous nous engageons chez Vin-Satori (voir notre sélection de vins naturels).

Il est important pour nous de préciser qu’il faut aussi savoir relativiser certains défauts du vin. En tant que cavistes de formation, chez Vin-Satori nous ne recherchons pas de volatile (un taux d’acidité acétique trop important) ou de souris (un goût de peau de saucisson) car cela déséquilibre, inhibe la singularité du terroir du vin, et que ce n’est tout simplement pas une sensation agréable en bouche (selon nous). Cependant, d’expérience, nous savons qu’un certain nombre de consommateurs (souvent néophytes et donc affranchis de préjugés) peuvent apprécier ces deux phénomènes que nous associons personnellement à un défaut. La finalité d’un vin étant l’émotion qu’il nous transmet, personne n’a tort ou raison…

Le vin naturel est-il un vin de garde ?

Comme les vins dit conventionnels, cela dépend tout simplement de la structure du vin. Entre les vins qui doivent être bus dans l’année et ceux qui peuvent vieillir une bonne dizaine d’années, la fourchette est large. Même si ce ne sont pas les deux seuls critères, ce sont les tanins et l’acidité qui vont principalement nous indiquer si un vin peut bonifier avec l’âge. Pour faire simple, plus un vin sera tannique et acide, plus il vieillira sereinement.

La seule chose qui diffère des vins conventionnels, c’est que les vins naturels sont plus fragiles. Il faut donc faire plus attention aux conditions de vieillissement, notamment à la température de conservation et ses variations.

Pourquoi certains vins naturels sentent le « cul de vache » ?

Certains vins naturels à l’ouverture peuvent avoir une odeur désagréable familièrement associée à celle de la ferme ou d’un « cul de vache ». C’est ce qu’on appelle la « réduction ». Ce phénomène est du à l’autolyse, c’est-à-dire aux levures dû vin qui meurent. Pas de panique, ce n’est rien de grave, ni de permanent. Avec un peu d’aération, le vin s’ouvre et l’odeur disparaît.

Pourquoi le vin naturel pétille ?

Parfois, il se peut qu’un vin naturel pétille légèrement à l’ouverture, on dit qu’il est « perlant ». Ce n’est pas un défaut, c’est juste que les vins nature ont peu ou pas de sulfites ajoutés, afin donc de protéger le vin du contact de l’air (ou plutôt de prendre la place de l’air), le vigneron peut laisser le CO2 résultant de la fermentation ou en rajouter, et de légères bulles peuvent se former. Certaines personnes adorent cette sensation en bouche car elle peut apporter de la fraicheur. Pour les autres, moins convaincus, il suffit d’aérer le vin, au bout de quelques minutes le côté perlant disparaît.