6 bouteilles (et thé) = LIVRAISON GRATUITE !
Mas mellet - fabien jouves - Les agudes

Les Agudes – Fabien Jouves

Dégustation de Les Agudes de Fabien Jouves écrite par Fabzefab. Scénariste originaire de Montpellier, il a deux passions : l’écriture et boire des canons. Par un tour de passe-passe dont lui seul à le secret, il a réussi à réunir les deux en rédigeant sur Instagram des chroniques de dégustation, principalement de bières artisanales, mais aussi, depuis peu, de vins, plutôt natures. Quotidiennement, il alimente donc les algorithmes de reviews aussi foutraques que passionnées avec pour seuls objectifs l’échange, le partage et l’envie de se faire plaisir avec de jolies quilles.

Mas mellet - vin nature Les agudes

Jusqu’ici, je ne connaissais de Fabien Jouves que ses vins rouges festifs et déconneur, glouglous et de copains, aux blazes rigogoles, tels que Tu Vins Plus Aux Soirées, Soif d’Ailleurs ou, mon préféré, You Fuck My Wine. Je le découvre à présent sous l’angle blanc, avec cette quille plus sobre dans l’étiquette comme dans le nom, Les Agudes, un assemblage de Sauvignon Blanc & Gris, Chardonnay, Semillon Blanc, Colombard et Ugni Blanc.
C’est plus sobre, la boutanche fait plus classe, on se croirait presque dans les concours de cartes de visite de Patrick Bateman et ses amis, mais en vrai, Les Agudes c’est aussi un vin super glouglou, accessible, léger, frais, désaltérant, qui possède certes une petite rondeur en bouche qui le rend un peu plus complexe et délicat que ses confrères rouges jus de fruits, mais on reste tout de même dans le registre du vin qui passe tout seul à l’heure de l’apéro.
Le nez exprime cette petite touche gourmande. Y’a de la douceur et du relief, un peu de gras dans les recoins, avec la vanille et le coing qui renforcent cette impression d’arômes un peu desserts, mais c’est également très vif et fruité, épicé et fleuri, avec la poire qui me semble dominer un peu la palette d’odeurs qui me montent au tarin. C’est donc un nez soigné, avec un peu de complexité, un nez qui sied à merveille à la robe dont la jolie couleur dorée me fait chavirer comme un poster vintage de mes stars du Top 50 préférées que fussent Sabrina & Samantha Fox mais je te promets que je travaille sur mes comparaisons et que je vais réussir un jour à arrêter d’évoquer des souvenirs érotiques dès que je cause vin ou bière.
En bouche, c’est le festival de la fruitance. Y’a du fruits partout, c’est un coup d’état de fruits, une invasion fruitée, le Grand Remplacement du Fruitisme Radical, nous voilà plongé en plein Fruitistan. Mandarine et pomme, ananas et citron, pamplemousse et poire, ouvrent un bal léger et estival, rafraîchissant et envoûtant, insouciant et détendu du déhanché, avant d’être rejoints par des notes plus gourmandes, plus douces, plus grasses, dans lesquelles vanille et coing s’expriment avec élégance, subtilité et évidence. L’acidité est belle, modérée, citrique, elle donne un vin joliment tendu, vif et droit, qui évoque cette agréable bise qui vient te rafraichir très légèrement les tétous quand tu bronzes torse nu à la plage, parce que t’es un homme, et que les tétous des hommes c’est légalisé alors que ceux des femmes c’est interdit par la loi du Saint Puritanisme.
Le final est minéral, sec, simple, il ne se perd pas en tergiversations inutiles, il va straight to the point, final justement. Et il laisse une envie d’y revenir, d’y retourner, d’en boire une nouvelle gorgée, pour revivre, encore et encore, les jolies sensations que provoque Les Agudes dans le dedans du palais.
C’est un vin qui se boit aussi facilement avec des olives pour l’apéro, qu’avec un wok thaï à l’heure du dîner. Deux exemples testés et approuvés le temps de cette quille à 13% qui te met bien pour le reste de la soirée. Ou de la journée si tu biberonnes les Agudes dès le petit déjeuner. Mais je te conseille plutôt de commencer par une tasse de pu’erh que tu trouveras comme le vin, sur vin-satori.com, parce que sinon, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres, comme disait l’autre.
Je ne connaissais Fabien Jouves que sur le rouge et j’étais déjà fan. Maintenant que je le découvre aussi sur le blanc, j’en suis encore plus fan.

FAB ZE FAB

@fab_ze_fab_

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. Ceci est une dégustation personnelle et littéraire !

Envie de goûter les Agudes de Fabien Jouves ?