Code promo SATORI21 : 1ère livraison gratuite pour 150e d'achat / livraison gratuite à partir de 350e.

La différence entre vin conventionnel, bio, biodynamique & naturel ?

Ce qui différencie les vins naturels, bio, biodynamiques et conventionnels, ce n’est pas une appellation, une technique de vinification, un cépage ou une couleur, mais les produits chimiques de synthèse et les intrants oenologiques utilisés dans la vigne et à la vinification. Explication…

Différence vin conventionnel, bio, biodynamique, naturel

– Les vins conventionnels –

Les vins conventionnels sont les vins dont la culture et la vinification ne respectent pas les principes de l’agriculture biologique ou biodynamique et peuvent donc utiliser des produits chimiques de synthèse.

Dans la vigne :

Tous les produits chimiques de synthèse autorisés en agriculture. Il y en a beaucoup… (insecticides, herbicides, régulateurs de la croissance des plantes, …)

A la vinification :

Sulfites autorisés :

Rouge : 150 mg/l SO2 total

Blanc / Rosé : 200 mg/l SO2 total

Liste des intrants autorisés :

Acide ascorbique / Acide citrique / Acide L(+) tartrique / Acide L-ascorbique / Acide L-malique D,L malique / Acide lactique / Acide malique / Acide métatartrique / Acide tartrique / Acidification par traitement électromembranaire / Albumine d’oeuf / Anhydride sulfureux / Auto enrichissement par évaporation / Auto enrichissement par osmose inverse / Autolysats de levures / Bactéries lactiques / Barriques et fûts / Bentonite / Bêta-glucanases / Bicarbonate de potassium / Bisulfite de potassium / Bisulfite d’ammonium / Bisulfite de potassium / Bois de chêne / Carbonate de calcium / Carboxymethylcellulose (CMC) / Caséinate de potassium / Caséine / Charbon œnologique / Chitine-glucane / Chitosane / Citrate de cuivre / Colle de poisson / Dichlorhydrate de thiamine / Dioxyde de silicium / Ecorces de levures / Electrodialyse / Electrodialyse à membrane bipolaire / Enveloppes cellulaires de levures / Enzymes bêta-glucanases / Evaporation / Extrait protéique de levures / Fermentation alcoolique spontanée / Flash pasteurisation / Gel de silice / Gélatine / Gomme arabique / Gomme de cellulose (CMC) / Hydrogenophosphate di-ammonium / Hydrogénotartrate de potassium / Levures inactivées / Levures inactivées à teneur garantien / Levures sèches actives (LSA) / Lysozyme / Mannoproteines de levures / Matières protéiques d’origine végétale issues du blé, du pois ou de pomme de terre / Métabisulfite de potassium / Microfiltration tangentielle / Morceaux de bois de chêne / Moût concentré / Mout concentré rectifié / Osmose inverse / Ovalbumine / Phoshate diammonique / Polyasparpate de potassium / Polyvinylpolypyrrolidone / Précipitation tartrique par traitement au froid / Préparations enzymatiques (pectinases) / PVPP / Résine échangeuse de cations / Saccharose / SO2 / Stabilisation par le froid / Sucre / Sulfate de cuivre / Sulfate d’ammonium / Tanins œnologiques / Tartrate neutre de potassium / Thiamine

– Les vins biologiques –

Les vins biologiques sont les vins issus d’une agriculture et d’une vinification sans produits chimiques de synthèse. Les principaux labels AB et Bio Europe (possédant aujourd’hui le même cahier des charges) sont le moyen de garantir cette démarche.

Au début, le cahier des charges européen réglementant le « vin issu de la viticulture biologique » ne prenait en compte que le domaine de viticulture et non de la vinification. Cela signifie qu’un vin dont les raisins étaient issus de l’agriculture biologique mais pour lequel on utilisait des produits chimiques de synthèses pendant la vinification pouvait très bien recevoir la certification. Depuis 2012, le nouveau cahier des charges renommé « vin biologique » est plus strict. Les intrants (produits oenologiques utilisés pour la vinification) sont dorénavant pris en compte dans l’attribution du label. Même si un grand nombre reste autorisé…

Dans les vignes

On peut utiliser des produits chimiques d’origine naturelle, mais certains produits de synthèse font exception. On trouve notamment l’hydroxyde de calcium (ou chaux éteinte), l’huile de paraffine (issue du pétrole) et les fameux «composés de cuivre» (hydroxyde de cuivre, d’oxychlorure de cuivre, d’oxyde cuivreux, de bouillie bordelaise et de sulfate de cuivre tribasique).

A la vinification :

Sulfites autorisés :

Rouge : 100 mg/l SO2 total

Blanc / Rosé : 150 mg/l SO2 total

Liste des intrants autorisés :

Acide citrique / Acide L(+) tartrique / Acide L-ascorbique / Acide lactique / Acide métatartrique / Albumine d’oeuf (Ovalbumine) / Auto enrichissement par évaporation / Auto enrichissement par osmose inverse / Bactéries lactiques / Bentonite / Bisulfite de potassium / Métabisulfite de potassium / Bicarbonate de potassium / Carbonate de calcium / Caséinate de potassium / Caséine / Charbon œnologique / Citrate de cuivre / Colle de poisson / Dichlorhydrate de thiamine / Dioxyde de silicium (gel de silice) / Ecorces de levures / Fermentation alcoolique spontanée / Gélatine / Gomme arabique / Hydrogenophosphate di-ammonium (phosphate diammonique) / Hydrogénotartrate de potassium (Crème de tartre) / Levures sèches actives (LSA) / Matières protéiques d’origine végétale issues du blé ou du pois / Microfiltration tangentielle / Morceaux de bois de chêne / Moût concentré / Mout concentré rectifié / Préparations enzymatiques (pectinases) / Saccharose (Sucre) / Sulfate de cuivre / Tanins œnologiques / Tartrate neutre de potassium / Anhydride sulfureux (SO2)

– Les vins biodynamiques –

Inspiré des théories développées par Rudolf Steiner, l’agriculture biodynamique repose sur des pratiques ésotériques. Partant du principe que le sol est une matière vivante, elle aspire à son équilibre et à son dynamisme en prenant en compte l’influence de l’attraction des planètes et de la lune.

En effet, pour toute opération dans la vigne ou à la vinification, la biodynamie s’appuie sur un calendrier spécifique. En fonction des positions des astres et de leurs forces d’attraction influant sur le vivant (ex : la lune sur la marée), certains jours sont plus propices aux opérations racinaires (ex : plantation), au fruit (ex : vendange), etc.

Les deux principaux labels garantissant une pratique biodynamique sont : Biodyvin et Demeter.

Dans les vignes

De base, ce sont les mêmes principes que l’agriculture biologique, sauf que la biodynamie va plus loin. Essayant d’améliorer les échanges naturels entre le sol et les racines ainsi que le ciel et les feuilles, et afin également de prévenir ou de combattre les maladies, les vignerons font appel à des potions naturelles à base d’infusions ou de macérations de plantes pulvérisées à dose homéopathique. Pour dynamiser les sols, ils utilisent de la bouse de vache qu’ils enterrent dans une corne de bœuf favorisant ainsi le développement des racines et de la vie microbienne.

A la vinification :

Sulfites autorisés :

Rouge : 60 mg/l SO2 total

Blanc / Rosé : 90 mg/l SO2 total

Liste des intrants autorisés :

Albumine d’œuf (Ovalbumine) / Anhydride sulfureux (SO²) / Bentonite / Charbon œnologique / Saccharose (Sucre)

– Les vins naturels –

Même si elle le paraît, la définition du vin naturel n’est pas si simple (voir notre article). Pour résumer, c’est un vin issu de vignes cultivées sans produits chimiques de synthèse et dont aucun intrants (sauf 30mg/l SO2 Total) n’a été rajoutés pendant la vinification. Du 100% raisin.

Dans les vignes

Les vignes doivent être conduites en agriculture biologique ou biodynamique.

A la vinification :

Sulfites autorisés :

Rouge : 30 mg/l SO2 total

Blanc / Rosé : 30 mg/l SO2 total

Liste des intrants autorisés :

Anhydride sulfureux (SO²)