6 bouteilles (et thé) = LIVRAISON GRATUITE !

Accord Vins vivants & Poètes pas tous disparus… !

Texte fondateur d’un nouveau corps de métier : Sommelier-poète

Sans le vin, y aurait beaucoup moins de poètes… c’est une évidence, le vin nourrit les esprits créatifs. Que serait l’oeuvre de Baudelaire, d’Omar Khayyâm ou de Li po sans ivresse ? Sûrement moins puissante et profonde. Peut-être même que le vieux Buk aurait fini employé du mois à la Poste. Qui sait…
Et sans poésie qu’adviendrait-il du vin ? Le Larousse a la réponse : « une boisson alcoolisée provenant de la fermentation du raisin ». Si le vin est plutôt une boisson noble liant le soleil aux racines, la matière à l’esprit, le visible à l’invisible, c’est qu’il y a autant d’ivresse poétique dans un verre de Pierre Cotton que dans une punchline de Booba.
Viscéralement liés, ce n’est donc pas étonnant qu’un poème se sublime avec un verre de vin (et vice versa). Heureux est celui dont les lèvres chuchotent un vers après y avoir porté le sang de la terre. A condition de trouver le bon accord. Chaque moment a son vin et sa poésie. Tout comme on ne peut pas boire un rouge puissant et tannique avec du camembert, on ne peut pas déguster n’importe quel vin avec n’importe quel poète… Comment donc bien choisir sa bouteille après être passé chez le libraire ?

A l’image de la sommellerie classique, l’accord vin et poète repose sur quelques principes simples :

  • Trouver un accord d’élégance (la forme)
    Plus l’auteur a une plume raffinée et élégante, plus le vin doit l’être aussi.
  • Trouver un accord de profondeur d’esprit (le fond)
    Plus le vin est profond et puissant, plus le poète doit l’être aussi.
  • Trouver un accord de terroir
    Trouver un vin et un poète issus du même terroir (région) ou du même pays. Si les deux premiers principes sont impératifs à respecter pour flirter avec le Satori, ce dernier est pour la beauté du geste. C’est la signature, le coup du foulard d’un esthète maitrisant l’accord vin et poète !

Maintenant les bases posées, quelques cas pratiques. Il n’y a que des vins vivants, c’est à dire sans produits chimiques ou intrants oenologiques. C’est la condition existentielle pour que l’ivresse d’un vin soit poétique (pour les détails vous pouvez lire cet article). Concernant les poètes, y a des vieux et des jeunes millésimes, des appellations connues et d’autre moins, et pas que des alcooliques…

Charles Baudelaire et vin

Charles Baudelaire

Intemporel, élégant, nostalgique, gracieux, pénétrant et connu dans le monde entier, Baudelaire participe au rayonnement culturel français. C’est le patron, il incarne presque le mot « poésie » dans tout son esthétisme à lui tout seul.
Et quel vin représente le mieux le raffinement, la noblesse, la profondeur d’esprit et le romantisme à la française ? Un Bourgogne évidemment…
Pour ne pas trop salir Baudelaire que le temps a lissé, mieux vaut choisir une bouteille d’un petit vigneron à la fois prestigieux et rebelle : la cuvée Auguste de Julien Guillot (Clos des vignes du Maynes) semble parfaite. Un vin fin, unique, soyeux et d’une noblesse indocile presque arrogante. Du Baudelaire en bouteille…

Hélène Dassavray

Hélène Dassavray

Hélène Dassavray, tout juste grand-mère aux cheveux blancs, comme elle le dit si bien « participe activement au ralentissement du monde ». Avec douceur et tendresse, dans ses poèmes elle peint des émotions universelles. Une poésie aux arômes et saveurs équilibrés qui rassemble. Tout comme la cuvée Viognier – Roussanne de La Ferme des 7 lunes, il y a du fruit et de la rondeur séduisant facilement les papilles. Une petite touche d’acidité aux effluves d’une jeunesse rock’n’roll donnant du peps en bouche. Et de la minéralité ancrant le réel. Un équilibre universel… !

Extrait :

La lune aussi
à travers les branches du pin parasol
offre sa tournée
de poésie

Ludovic Villard

Ludovic Villard 

Lyonnais, pas encore disparu, que Ludovic Villard rappe, peigne, écrit, chaque création est une quête intérieure, une plongée abyssale à la recherche du beau dans la noirceur, un mantra anarchiste, un moyen de se rencontrer. Pour lire ses poèmes, oubliez tous les vins avec peu de corps. Il en faut un avec du caractère, qui ne s’efface pas, mais se sublime avec les premiers mots percutants prononcés. Tatsimané du Domaine Cadavre Exquis est la cuvée parfaite. Un vin puissant, unique, envoûtant et complexe vinifié par un paysan n’ayant pas le sens des affaires. Un vigneron guidé par son instinct, préférant observer la nature que se pavaner dans les caves parisiennes…

Extrait :

La lune boit tout ce qu’elle peut
Mais laisse de généreux pourboires
Et sa chute dans le caniveau du jour
Est une ascension pour qui connaît le monde

THOMAS VINAU

Thomas Vinau

Thomas Vinau, 43 ans, toulousain de naissance, vit au pied du Luberon avec sa petite famille. Souvent minimalistes, ses poèmes sont comme la cuvée Fai Virar du Mas de l’Escarida. Un vin rouge léger, fruité, sans prétention, mais avec ce petit truc, cette énergie particulière qui fait qu’il ne ressemble à aucun autre. Humble, il vous fait croire qu’il n’est qu’un vin d’apéro, vinifié pour vous faire passer un bon moment en toute simplicité. Mais à la première gorgée, vous vous rendez compte qu’il y a quelque chose d’indescriptible en plus, une profondeur chuchotée laissant un souvenir délicat et intense en fin de bouche…

Extrait :

Allumettes

J’écris des poèmes allumettes
des petites flammes
qui ne réchauffent rien
et qui me brûlent
le bout des doigts