Nicolas Joly

Nicolas Joly & Biodynamie : Le vin du ciel Ă  la terre

Nicolas Joly fait partie des grands manitous français de la biodynamie. Avec sa fille Virginie, ils produisent des vins biodynamiques sur leurs 7 hectares du vignoble de la Coulée de Serrant qui forme une appellation à lui-seul.

Le parcours de Nicolas Joly en quelques mots

Nicolas Joly est Ă  la base issue d’une famille dont les principaux passes-temps sont la chasse et la pĂŞche. Élève brillant, il obtient un MBA Ă  l’universitĂ© de Columbia Ă  New York. Puis travaille durant 5 ans dans la banque. Puis, sans savoir pourquoi, Nicolas Joly se rend compte qu’une cĂ©sure est en train de se faire pour lui. Rapidement, il ne sait plus ce qu’il fait lĂ  et durant ses derniers mois de boulot Ă  la banque, il se retrouve Ă  faire du fromage de chèvre entre midi et deux.

En 1976, finit les c… Il rentre en France et reprend un domaine dĂ©ficitaire. Après un premier essai au dĂ©sherbant, il se rend bien compte que quelque chose ne colle pas. Un ami lui donne un livre sur la biodynamie et il se dĂ©cide Ă  s’essayer Ă  l’appliquer. C’est le dĂ©but d’une longue histoire entre Nicolas Joly et la biodynamie !

le vin du ciel à la terre

DĂ©finition de la Biodynamie selon Nicolas Joly

Voici sa dĂ©finition de la biodynamie : c’est une manière de dĂ©cupler le vivant :

bio (la vie) + dynamie, soit dynamiser la vie.

Pour lui, l’agriculture doit redevenir un art. La biodynamie, c’est l’art de comprendre les forces qui s’expriment sur un lieu, celles de luminositĂ©, de chaleur, de gravitĂ©, d’humiditĂ©, etc. C’est l’art de les saisir pour aider la plante Ă  s’Ă©panouir.

nicolas joly biodynamie
Corne de biodynamie

Ses débuts en Biodynamie

Nicolas Joly commence ses propres expériences en biodynamie avec un œil pragmatique.

Il dĂ©bute avec la fameuse bouse dans la corne de vache enterrĂ©e. Pour les personnes non-initiĂ©, en rĂ©sumer, c’est une pratique biodynamique qui consiste Ă  remplir une corne de vache avec de la bouse, la laisser enterrer un certain temps, puis la retirer pour pouvoir prĂ©parer une solution homĂ©opathique dynamisante et renforçatrice pour les vignes.

Cette pratique qui a longtemps fait passer ceux qui la mettaient en place pour des illuminĂ©s est depuis bien plus reconnu. Et ça, Nicolas Joly l’avait vĂ©rifiĂ© très tĂ´t de manière pragmatique.
Dès sa première prĂ©paration, il s’est amusĂ© Ă  enterrer un deuxième Ă©chantillon de bouse dans un pot de rillettes (sans corne) pour pouvoir comparer les deux. Une fois prĂŞt, il a envoyĂ© les deux prĂ©parations en laboratoire pour une analyse. Il en est ressorti que la bouse issue de la corne de vache contenait 70 fois plus de vie microbienne que celle contenue dans le pot de rillettes.

Les dĂ©buts du vigneron n’ont pas Ă©tĂ© facile. Étant parmi les premiers en France, il a dĂ» essuyer une bonne dose de moquerie et de rĂ©actions. Ce qui ne l’a pas empĂŞchĂ© de devenir avec le temps une figure reconnue de la biodynamie française.

Ă€ contre-courant de la Viticulture Conventionnelle

Notre cher vigneron n’a pas honte de s’affirmer Ă  contre-courant de la viticulture conventionnelle. Il dĂ©nonce l’endoctrinement de l’utilisation de molĂ©cule de synthèse comme un processus Ă©tant diabolique.

Il nous dit dans une interview,  »Si l’on cherche un vin qui porte un lieu et une Ă©motion, un vin qui a reçu des dĂ©sherbants, qui a Ă©tĂ© fabriquĂ© au cellier, dans l’ensemble, je ne le vois pas capable de rĂ©aliser ces objectifs ».

Ayant la chance de possĂ©der toutes les terres du vignoble de la CoulĂ©e de Serrant qui reprĂ©sente Ă  lui seul une AOC, il n’est pas non plus contraint pas les normes liĂ©es aux appellations. Ce qui lui permet, au passage, de clamer tout haut les problèmes que l’on retrouve dans le système des appellations.

pub

L’essence de la biodynamie selon Nicolas Joly

Pour Joly, la base des pratiques biodynamiques c’est d’utiliser des produits terrestres (plantes, minĂ©raux ou organes d’animaux) pour faire des prĂ©parations biodynamiques qui vont agir afin d’accentuer les originalitĂ©s du lieu.
Terroiriste, N. Joly voit en effet la biodynamie comme une approche qui permet de mieux saisir et comprendre un terroir. Par exemple, en cas de maladie, l’idĂ©e est de ne pas aller contre, ne pas chercher Ă  la combattre, mais comprendre les raisons pour lesquelles elle vient.
L’ensemble de la dĂ©marche ayant pour but en tant  »qu’assistant de la nature » selon ces mots, d’accompagner et aider la plante, Ă  exprimer le meilleur d’elle-mĂŞme. De manière Ă  ce qu’il en rĂ©sulte, Ă  la vinification, la meilleure transformation naturelle du raisin en vin.

Nicolas Joly reconnaĂ®t que la biodynamie est un mystère. Et que selon les lois et connaissances de la physique actuelle, elle n’est pas comprĂ©hensible car touche Ă  des choses non visible. Mais il fait un beau parallèle Ă  ce propos en rappelant que la vigne elle-mĂŞme, en tant que vĂ©gĂ©tal, fait ce travail chaque annĂ©e de transformation de l’invisible, de l’Ă©nergie solaire, en visible, tangible.

Selon Nicolas Joly, l’essence mĂŞme de la biodynamie, pour le viticulteur, c’est d’avoir au sein du cellier un tel Ă©quilibre dans le jus de son raisin qu’il n’y ait plus rien Ă  y faire durant la vinification. Ce qui rappelle les annĂ©es 50-60 oĂą tout pouvait encore se passer par lui-mĂŞme.

On remarque que bon nombre de vignerons nature qui ne se revendiquent pas forcément de la biodynamie appliquent ce principe.

Les vins biodynamiques du vignoble de la Coulée de Serrant

savennieres les vieux clos

Certains les adulent, d’autres les critiquent sĂ©vèrement. La dĂ©mesure dans les avis sur les vins de Nicolas Joly est peut-ĂŞtre dĂ» au caractère tranchĂ© et aux opinions engagĂ©s du vigneron qui incitent Ă  prendre parti plus qu’Ă  l’objectivitĂ©. Selon nous, ils sont juste un peu surcotĂ©s, mais les vins de Nicolas Joly sont des classiques que tout amateur se doit de goĂ»ter pour se faire une opinion.

Les Livres de Nicolas Joly

En plus des nombreuses confĂ©rences, Nicolas Joly a rĂ©digĂ© plusieurs livres sur la biodynamie et ses pratiques. Parmi ces livres, nous vous recommandons  »Le vin du ciel Ă  la terre – La viticulture en biodynamie » qui traite Ă  la fois des principes fondamentaux de la biodynamie, tout en expliquant ses aspects pratiques.

Pour aller plus loin, voici une conférence de Nicolas Joly :