• Satori - Bannière Terroirs&Co

Vin Biodynamique, c’est quoi ?

Qu’est ce que le vin biodynamique ? Quelle sont les intrants autorisés ? Comment reconnaitre un vin en biodynamie ? Quel est la différence avec un vin bio ? Ou en acheter ? On répond à toutes vos questions !

vin biodynamique

La Définition d’un Vin Biodynamique

La définition d’un vin biodynamique est simple : « un vin élaboré selon les principes de biodynamie« . Ces préceptes s’appliquent à la vigne et pendant la vinification.

  • À la Vigne : cela signifie que la vigne a été cultivée sans produit chimique de synthèse, et que des préparations (à base de plantes) ont été utilisés pour dynamiser les sols et protéger d’éventuelles maladies. Cela implique aussi que toute action du vigneron sur la vigne, doit suivre le calendrier lunaire biodynamique.
  • À la Vinification : Cela implique un nombre d’intrants et de dose de soufre limités pendant tout le processus de vinification du vin, jusqu’à la mise en bouteille.

Les Intrants Autorisés dans un Vin en Biodynamie ?

La liste des intrants autorisés durant la vinification :

Albumine d’œuf (Ovalbumine) / Anhydride sulfureux (SO2) / Bentonite / Charbon œnologique / Saccharose (Sucre)

Les doses de sulfites autorisés :

  • Vin Rouge : 60 mg/l SO2 total
  • Vin Blanc & Rosé : 90 mg/l SO2 total

Quelle est la Différence avec un Vin Bio ?

Un vin biodynamique est forcément un vin biologique, mais l’inverse n’est pas vrai. L’agriculture biodynamique pousse la démarche plus loin, notamment dans l’utilisation des fameuses préparations à base de plantes et des intrants œnologiques autorisés plus limités. Pour en savoir plus, on vous conseille la lecture de notre article « La différence entre un vin bio et biodynamie« .


Quelles sont les Principes de la Biodynamie ?

Afin de comprendre entièrement ce qu’est un vin en biodynamie, il faut évidemment saisir les principes de cette agriculture singulière et son histoire.

Qui a Inventé la Biodynamie ?

Rudolf Steiner (1861-1925), philosophe d’origine autrichienne, est l’inventeur de la biodynamie. En 1924, un groupe d’agriculteurs est préoccupé par l’arrivée des engrais chimiques et le développement de l’agriculture industrielle. Steiner va donner une série de huit conférences, connues sous le nom de « Cours aux agriculteurs ». Une centaine de personnes y participe. Lors de ces conférences, les principes de base de l’agriculture biodynamique sont posées.

Il est intéressant de préciser, que ces cours vont être imprimés à partir de prise de note. Ces conférences étaient destinées à être écoutées et non lues. Il y trouve d’ailleurs des erreurs d’interprétation. On notera aussi que Steiner, durant son vivant, n’a jamais utilisé le mot « Biodynamie » mais parle plutôt de « Fertilisation biologique« . Les cours vont d’abords circuler dans un cercle privé, avant d’être rendu public en 1963.

Le Calendrier Lunaire Biodynamique

La biodynamie adhère aux principes de « force cosmique » et « force terrestre« . C’est-à-dire que le positionnement de la Lune et des planètes ont une influence sur les plantes cultivées.

Maria Thun, une paysanne biodynamiste et chercheuse allemande, a étudié pendant plus de 50 ans pour comprendre ces influences. Elle en a déduit que suivant la position des astres, il y avait des jours ou des périodes favorables à la culture des légumes-racine, fleur, feuille ou fruit. Ces travaux ont donné le premier calendrier biodynamique édité en 1963. Depuis, des chercheurs ne cessent de le compléter et de l’affiner.

Concernant le milieu viticole, cela signifie concrètement que les travaux à la vigne (taille, plantation, etc. ) ou de vinification (soutirage, mise en bouteille, etc.) vont être réalisés en fonction des jours les plus propices suivant ce calendrier.

Dynamiser les Sols et Renforcer la Protection de la Vigne

Dynamiser les sols est un des principes fondamentaux de l’agriculture biodynamique. Lors de son cours aux agriculteurs, Steiner a développé l’idée d’utiliser des préparations. Cela consiste à un mélange de plantes et de minéraux que l’on pulvérise, afin d’améliorer la fertilisation et de dynamiser les sols, de faciliter le compostage des matières organiques. Mais aussi pour renforcer les protections naturelles de la vigne en cas de maladie, gel ou grosse chaleur.


préparation biodynamique

Les Préparations Biodynamiques

Maintenant que nous avons vu les fondements de cette philosophie, dont notamment la dynamisation des sols avec des mélanges de plantes et de minéraux, nous allons nous attarder sur ces différentes préparations que les vignerons en biodynamie utilisent.

Bouse de Corne (500)

Afin d’améliorer le système racinaire de la vigne, favoriser la structure du sol, stimuler la vie microbienne et la formation de l’humus, on utilise la préparation 500. Cela consiste à enterrer, en hiver, une corne de vache remplie de bouse de vache afin qu’elle fermente. Au printemps, on la déterre, puis on la mélange avec de l’eau que l’on dynamise (création d’un vortex), ensuite on pulvérise le vignoble avec.

Silice de Corne (501)

Le principe est le même que la préparation 500, sauf qu’on remplace la bouse de vache par du quartz. La corne est enterrée en été pour une durée de 6 mois avant d’être pulvérisée. Le but est de faciliter le développement des feuilles de la vigne, de soutenir l’assimilation de la lumière, et de donner aux raisins une meilleure qualité nutritive et gustative.

Compost de Bouse

Inventé par Maria Thun, cette préparation est un mélange de bouse de vache, coquille d’œuf, poudre de basalte… Le but est de développer la vie microbienne des sols tout en favorisant la décomposition des végétaux et des matières organiques.

Note : Il existe d’autres préparations biodynamiques, mais nous vous avons expliqué les principales utilisées par les vignerons.


Comment Reconnaître un Vin Biodynamique ?

Pour reconnaitre un vin biodynamique, il suffit de se référer aux différents labels qu’ils peuvent être affichés sur l’étiquette de la bouteille de vin.

Les Deux Principaux Labels

  • Le Label Biodyvin : Créé en 1995, le label Biodyvin rassemble aujourd’hui 192 domaines en France, Belgique, Allemagne, Italie, Portugal, Suisse et Espagne.
logo demeter
  • Le Label Demeter : Demeter fut d’abord une coopérative avant d’être un organisme certifiant, dès 1932, les produits biodynamiques. En France, le label Demeter rassemble 1 125 fermes et entreprises (pas que des vignerons).

Quelle est la Différence entre Demeter et Biodyvin ?

La grande différence est que Demeter est un label généraliste, alors que Biodyvin, comme son nom l’indique, ne certifie que le vin. Il a d’ailleurs été créé par un syndicat de vignerons, tandis que Demeter, plus connue à l’international, est géré par la société Antrhoposophique.

Le cahier des charges de Demeter est plus précis, si vous êtes conformes, vous êtes certifiés. Celui de Biodyvin est moins détaillé, laissant ainsi place à l’expérimentation et au cas par cas. De plus, il faut noter que Demeter ne goûte pas les vins pour l’attribution de son label alors que Biodyvin le fait.


Où Acheter un Vin en Biodynamie ?

🍷🏙️

Acheter en Ville

Pour acheter du vin biodynamique en ville, il suffit de vous rendre dans n’importe quel caviste. Il aura forcément quelques cuvées à vous proposer. Par contre, si vous voulez avoir plus de choix, nous vous conseillons d’aller dans un caviste spécialisé en vin nature.

🍷💻

Acheter du Vin Biodynamique sur Internet

Internet est définitivement l’endroit où vous trouverez le plus de choix de vins biodynamiques. Ici, vous trouverez nos caves coups de cœur avec de réelles convictions !

Des racines au verre
Let it Bib

Comment Choisir un Bon Vin Biodynamique ?

Qu’est-ce qu’un bon vin biodynamique ? Voilà une question bien prétentieuse à répondre… Nous l’avons tous expérimenté, le goût est quelque chose de très personnel. Puis n’oublions pas qu’un bon vin en biodynamie pour un repas, peut-être un bien mauvais vin pour un apéro entre potes… Le plus important, c’est de prendre en compte le contexte dans lequel il sera bu.